Agems

Prime COVID19 : le dialogue continue

Alors que les intérimaires et CDI intérimaires sont encore dans l'incertitude quant à leur éligibilité à la prime COVID, promise à tout le personnel hospitalier, l'AGEMS fait le point.

Avant tout, nous avons un message important à vous délivrer : nous ne laisserons pas le dossier de la prime exceptionnelle tomber dans l'oubli. Nous vous avions assuré de porter votre voix auprès des contacts institutionnels qui nous ont rejoint dans la réclamation de votre dû, et poursuivons en ce sens tous les jours depuis.

L'égalité entre tous les salariés, temporaires ou permanents, au sein d'une entreprise est un des principes essentiels de la protection du statut d'intérimaire. Il semble naturel que ce principe soit suivi de surcroît par la fonction. Il va sans dire que nous poursuivons le dialogue avec les autorités pour parvenir à l'équité totale entre intérimaires et fonctionnaires de la fonction hospitalière française.

Pourquoi ? Parce que vous avez donné, comme toujours et peut-être plus encore, votre meilleur au cœur de la crise sanitaire. Parce que nous défendons le statut intérimaire et sa viabilité, son intérêt pour les professionnels de santé et les établissements ainsi que ses avantages au quotidien à travers notre travail. Parce que nous croyons – et nous en avons eu la preuve lors du pic de l'épidémie – que les intérimaires sont précieux au système de santé. C'est pour cela que nous ne lâchons pas, que nous voulons faire reconnaître vos droits et demander, en votre nom, la stricte égalité de traitement entre fonctionnaires, étudiants, vacataires et intérimaires, tous engagés au mois de mars et avril au cœur du secteur hospitalier et de la crise. Cette égalité passe par l'attribution de la prime exceptionnelle décidée par M. Olivier Veran pour les soignants.

Le statut d'intérimaire vous garantit les mêmes protections, salaires et primes que les salariés de même niveau et de même qualification au sein de l'entreprise qui vous accueille. Vous, professionnels de santé intérimaires, méritez cette prime pour les heures, les jours, les semaines que vous avez dédiées à la santé des patients au même titre que tous vos collègues employés des établissements publics ou privés– et votre statut vous garantit l'obtention de cette prime, dans le texte. Dans les faits, il ne tient qu'à nous et nos actions de faire entendre qu'elle vous revient de droit.