Agems

Halte aux fake news sur les primes en intérim !

Lorsqu’on est soignant intérimaire, on entend beaucoup d’informations contradictoires sur les primes, et plus encore lorsqu’on est issu de la fonction publique ! Quelques éléments de réponse pour y voir plus clair :

Lorsque vous exercez en intérim avec AGEMS, vous êtes dans le secteur privé, et ce même si une majorité de vos missions se déroulent à l’hôpital public. Cela à un impact important en matière de calcul de votre retraite. En effet, dans le secteur privé, votre retraite est calculée sur les 25 années les plus avantageuses de votre carrière, sur la base de votre salaire annuel moyen.

Tous les éléments de rémunération (salaire de base, primes, heures supplémentaires) et les indemnités journalières de maternité sont pris en compte pour le calcul du salaire annuel moyen. (source : Service-Public.fr)

Il en est d’ailleurs de même pour votre assurance chômage : AGEMS cotise pour vous sur l’ensemble de votre rémunération mensuelle, donc sur l’ensemble de votre salaire brut de base, primes, heures supplémentaires... Il est d’ailleurs très facile de vous en assurer sur votre fiche de paye :

Voici donc un exemple de fiche de paie d’une infirmière AGEMS ayant travaillé au sein d’un même établissement du 1er avril au 29 avril :

On observe tout d’abord que tous les éléments de rémunération (heures supplémentaires, heures de nuit, indemnités diverse, dimanche et fériés… sont intégralement intégrés au salaire brut total.

On peut ensuite confirmer que ce salaire brut total est la base de calcul des cotisations sociales de santé, de prévoyance, de retraite et d’assurance chômage.

Rassurez-vous donc : l’intégralité de votre rémunération, salaire de base, complément éventuel de rémunération, primes diverses, heures supplémentaires majorées ou non, nuits, WE et jours fériés sont totalement prises en compte !

Et comme d’habitude, l’ensemble de l’équipe AGEMS est à votre disposition pour vous apporter tout complément d’information !