Agems

Congés d’été : quelles possibilités en intérim ?

Travailleurs temporaires, les intérimaires ont des modalités de temps de travail qui peuvent leur permettre de faire des « pauses » entre les missions. Mais qu'en est-il vraiment des congés lorsque l'on est intérimaire ? L' AGEMS fait le point pour vous.

Malgré les semaines difficiles que nous venons de vivre et l'incertitude qui plane sur la suite des évolutions de la pandémie COVID, l'été approchent il est légitime – peut-être encore davantage cette année – de penser à une pause estivale bien méritée. Toutefois, surtout lorsque l'on commence sa vie professionnelle dans l'intérim et que l'on n'en connaît pas encore tous les tenants et aboutissants, il est logique de se questionner sur les modalités de congés prévues par le Droit du Travail pour les travailleurs temporaires. Résumé des textes en quelques points !

Est-ce possible de prendre des congés pendant ses missions ?

L'intérimaire est un salarié de son agence d'emploi qui bénéficie des mêmes droits – y compris aux congés – que les salariés de l'entreprise qui l'accueille dans le cadre de sa mission. Deux possibilités s'offrent à l'intérimaire : d'abord, dans la plus grande majorité des cas, il peut décider de percevoir ses congés sous forme d'indemnité, une compensation s'élevant à 10 % de la rémunération brute totale.
Et dans le cadre de missions longues, les intérimaires peuvent décider de prendre leurs congés : ils sont, comme pour les salariés en CDI et CDD, de 2,5 jours par mois de travail. Les missions d'intérim pouvant s'étendre jusqu'à 18 mois de travail, à vous de voir avec votre entreprise d'accueil et votre agence d'emploi les modalités et dates pour vos vacances.

Qu'en est-il des RTT (récupération du temps de travail) ?

Les RTT, s'ils sont prévus par l'entreprise utilisatrice, sont évidemment ouverts aux intérimaires. Pendant la mission, tout comme leurs congés, il peut décider ou non de prendre ses RTT – s'ils ne sont pas pris, ils seront, comme pour les congés, versés sous forme d'une compensation qui variera selon les accords au sein de l'entreprise d'accueil.

Prime de fin de mission et congés en mission

La prime de fin de mission que tous les intérimaires perçoivent est calculée sur la rémunération brute globale incluant les indemnités de congés payés et de récupération de temps de travail dans le cas où l'intérimaire ne les a pas pris. C'est pour cette raison que la plupart des travailleurs temporaires en mission de courte et de moyenne durée ne prennent pas forcément leurs congés ou RTT – mais que le mythe tombe : oui, les intérimaires ont eux-aussi droit à des vacances !